En pause...

Le projet « Passe Marée » est mis en pause… Voici pourquoi ?

 

Depuis le début du projet, nous savons que notre engin ne pourra pas passer dans plus d'un mètre de vase…

 

Le seul endroit où nous étions susceptibles d’être gênés était en face de la jetée : Rien de bien embêtant car la régularité de notre service ne devait être respectée qu’au départ des deux ports.

Les mesures prises dans les deux chenaux donnaient des valeurs acceptables et je m'occupais activement pour faire avancer les dossiers bancaires, portuaires et environnementaux.

Un doute a surgi il y a quelques semaines en écoutant le capitaine du port me raconter qu'un jour, avec un engin de chantier, il s'était enfoncé dans le chenal du Betey... 

Il pensait qu'une croûte de sable s'était formée par dessus la vase et donnait l'illusion d'un chenal relativement propre.

J’ai reçu de nombreux « conseils » et autres « avis » depuis deux ans sur ce projet… Certains étaient assez farfelus et beaucoup ne résistaient pas à une analyse sérieuse… Mais la nature du personnage et son témoignage m’ont intrigué et je suis parti quelques jours plus tard à pied dans ce chenal avec un pic...

Le verdict est alors tombé : en insistant un peu, on parvient à traverser une trentaine de centimètres de sable et on trouve alors bien plus d'un mètre de vase.

… aie !

Je ne vais pas vous écrire un roman, mais il y a eu un peu d’émotion… 

 

Nous avons alors organisé une réunion avec le SIBA et la mairie (qui nous soutiennent tous deux) et avons appris que les chenaux ne pourraient être nettoyés qu'en 2019 dans le meilleur des cas.

 

Nous avons alors lancé avec notre chantier partenaire une étude approfondie d'une solution américaine permettant de rouler "sur" la vase (à base d’énormes roues…).

Malheureusement, cette version du Passe Marée dans nos chenaux pleins aux 3/4 de vase est douteuse techniquement, financièrement et sera difficile à défendre auprès du Parc Marin ou des autres organismes de contrôle.

 

Il faut être réaliste et même si c'est douloureux, savoir patienter avant d'avoir engagé trop d'argent dans l'affaire (et avant d'avoir touché à celui de nos investisseurs !).

 

Il vaut donc mieux mettre en pause notre projet jusqu'à l'obtention d'une date d'intervention du SIBA pour le nettoyage de notre zone.

 

J'espère que vous comprenez cette décision qui me semble raisonnable et nous évite une fuite en avant périlleuse en attendant de meilleurs conditions d'exploitation...

 

Encore merci à vous tous pour avoir soutenu ce projet.

J’espère que cette "marée basse" ne sera pas trop longue et que nous pourrons voir un jour des navettes écologiques pour ouvrir notre ville sur le Bassin à toute heure.

 

Bien cordialement

 

David Body